Hello ! đŸŠ

Vous aviez Ă©tĂ© beaucoup Ă  apprĂ©cier mon article sur le dĂ©veloppement personnel, alors j’avais envie d’aborder une notion qui m’aide beaucoup dans ma relation Ă  l’autre, qu’elle soit personnelle ou dans mon travail : La Communication Non Violente (CNV)

Les filtres dans la communication

Avant de parler de communication non violente je pense important de remettre un peu les bases de la communication. Connais-tu les diffĂ©rentes barriĂšres qu’il peut y avoir dans la communication ?

Des tas ! Entre :

  • Ce que tu veux dire
  • Ce que tu penses dire
  • Ce que tu dis
  • Ce que la personne entend
  • Ce qu’elle Ă©coute
  • Ce qu’elle comprend
  • Ce qu’elle retient

Le message, filtrĂ© par toutes ces barriĂšres aura donc perdu du sens que tu voulais lui donner. De mĂȘme que nous sommes remplis de filtres personnels (Nos valeurs, nos Ă©motions du moments, notre Ă©ducation
 Tout ce qui fait de nous
 Nous !)

Ceci explique donc pourquoi communiquer avec l’autre est complexe !

Mais du coup, la CNV c’est quoi ?

Le principe de la communication non violente c’est de dĂ©samorcer des situations qui peuvent s’échauffer car le message aura Ă©tĂ© mal dis et/ou mal compris. De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, la CNV est lĂ  dans des situations de violence (physique ou verbale). Mais Ă©galement dans la communication de maniĂšre gĂ©nĂ©rale pour limiter les agressions, les jugements, les accusations
 Cela permet de recentrer la discussion sur l’important : le ressenti, le besoin et l’expression de la personne.

Effectivement, la CNV pousse les individus Ă  recentrer le dialogue lors d’un conflit sur le ressenti personnel, et incite Ă  exprimer un besoin, pour que l’autre en face comprenne ce que tu attends de lui.

Quelques principes fondamentaux selon moi dans la communication non violente :

  • Le non jugement
  • Exprimer SON propre ressenti
  • « Le tu, tue » (Parce qu’il est accusateur)
  • Exprimer ses besoins et ses attentes envers l’autre
  • La bienveillance

Un exemple concret du quotidien

Tu es Ă©nervĂ©e parce que ton conjoint rentre tard d’une soirĂ©e, et bourrĂ©. Ton premier reflexe sera surement de lui crier dessus, et de lui reprocher de rentrer tard et d’avoir pris la voiture en Ă©tant alcoolisĂ© (par exemple, d’ailleurs
 L’abus d’alcool est dangereux pour la santĂ©, et ne conduisez pas en ayant bu, ou fumĂ© !) :

  • « Tu as trop bu »
  • « Tu rentres beaucoup trop tard »
  • « Tu Ă©tais ou ? »
  • « Tu Ă©tais avec une fille ? »
  • 
.

En appliquant le concept de CNV, dans cette situation, le mieux serait peut ĂȘtre dans un premier temps d’attendre que ton conjoint ait dĂ©cuvĂ©.
Puis de lui exprimer que tu Ă©tais inquiĂšte car il ne rentrait pas, ce que cela peut te renvoyer qu’il rentre tard, ou encore un besoin qu’il n’a pas comblĂ© en rentrant ce soir lĂ  :

  • « J’étais inquiĂšte pour ta sĂ©curitĂ© »
  • « Je t’ai attendu toute la soirĂ©e j’espĂ©rais passer une soirĂ©e en amoureux »
  • « Le fait que tu ne rentres pas Ă  ravivĂ© ma jalousie »
  • « Je suis plus rassurĂ©e quand tu ne rentres pas tard »

J’espùre que ces exemples et cet article t’auront permis de comprendre un peu mieux la communication Non violente et te permettra de faciliter tes relations !

Tu es plutĂŽt du genre Ă  t’énerver ou a rester calme toi ?

Des bisous,

Sarah. âŁïž

sarahprmtr

sarahprmtr

Bloggeuse lifestyle qui s'interesse à l'écologie et au développement personnel Instagram : @sarah_prmtr
Previous post De la pilule au stérilet
Next post Pousse-Pousse, box 0 déchets

Que penses tu de ce blog ?

Close
%d blogueurs aiment cette page :